Messe à la mémoire du R. P. Jan Cornelissen

Le mercredi 15 mai à 16h30 s’est tenue, à la chapelle du collège, une célébration eucharistique pour le repos éternel et d’action de grâce à l’intention du R.P. Jan Cornelissen, décédé en Belgique le 4 mai.

Plusieurs anciennes et anciens du collège était présents, ainsi que des membres du personnel et autres amis et connaissances afin de rendre un dernier hommage à leur ancien professeur, recteur ou ami. La célébration était rehaussée par des chants interprétés par des élèves membres de la chorale du collège.

Le P. Jan était né le 13 septembre 1933, entré dans la Compagnie de Jésus le 7 septembre 1952, ordonné prêtre le 30 juillet 1966.

Le P. Jan fut d’abord professeur de mathématiques et de dessin scientifique au collège Alfajiri avant de devenir recteur quelques années plus tard (de 1987 à 1992).

 


Résultats de la 3e période au secondaire

Comme cela arrive chaque année, les résultats de la 3e période sont, en général, très bons. Presque toutes les classes ont des moyennes plus élevées que les périodes précédentes, et le phénomène se vérifie aussi chez les élèves ; un bon nombre améliore son pourcentage.

La classe de 7e A obtient le meilleur pourcentage du cycle inférieur avec 68,8%. La 2e D se place en deuxième lieu avec 68,6%. Au cycle supérieur, c’est la classe de 6e biochimie qui obtient le meilleur pourcentage avec 70,5%, suivie de très près par la 5e biochimie avec 70,1%. Les élèves Boroto Merveille de 7e D et Linda Rukika de 2e D ont obtenu le meilleur pourcentage du cycle inférieur avec 86%.

Au cycle supérieur, c’est l’élève Adili Mboa Ariel de la 6e biochimie qui obtient le meilleur pourcentage du cycle et de l’école avec 91%. Six élèves sur trois cent quatre-vingt-huit du secondaire général ont échoué à la période, soit 1,6% ; et deux élèves sur cinq cent soixante-treize des humanités, soit 0,35%. Quarante-deux élèves sur neuf cent soixante et un ont obtenu 80% ou plus, et deux cent dix-neuf se sont placés dans les 70%.

13.11.2018 : RESULTATS 1ère PERIODE - SECONDAIRE

Nous avons clôturé la première période avec un total de 978 élèves, 387 en ce qu’on appelait secondaire général (1e et 2e), 573 aux humanités et 18 en classe de spécialisation professionnelle. La moyenne des classes au secondaire général est de 64,55% et aux humanités elle est de 63,98%. La classe de 5eme chimie-biologie s’est distinguée avec la meilleure moyenne de classe avec 71,1%. Dans cette classe, qui compte un effectif de 31 élèves, 15 élèves se placent dans les 70% et plus, 15 dans les 60, et un seul élève a obtenu 58,9%.

 

Pour l’ensemble des classes, deux élèves ont obtenu 89%, l’un en 3e littéraire, une fille, et l’autre en 6e chimie-biologie. Au secondaire général 16 élèves ont échoué à la période, tandis qu’aux humanités ils étaient 8. Cela fait un pourcentage d’échecs de 2,5, ce qui nous donne 97,5% de réussites. Nous devons faire remarquer, malheureusement, que trois élèves de 6e secondaire se trouvent parmi les échecs, deux en 6e math et un en 6e chimie-biologie. Nous constatons, dans certaines classes, beaucoup d’échecs partiels.

 

Voilà un aperçu rapide et général du travail de cette première période. Une autre remarque qui s’impose est celle de l’improvisation de l’application de la réforme concernant les classes terminales de l’éducation de base, 7e et 8e. A Bukavu, on commence cette année avec la 7e année. Des professeurs des écoles ont été appelés à une formation là-dessus pendant la 1e semaine de cours. Deux semaines après, ces professeurs devaient se déployer dans différents sites afin de former d’autres professeurs et ainsi, s’atteler ensuite à mettre en pratique cette réforme.